PlantC : Des entreprises qui financent des plantations

Vous désirez soutenir la plantation d’arbres en Wallonie ? PlantC vous propose de soutenir des projets de plantations locaux pour un impact positif sur la biodiversité près de chez vous !

Vous désirez soutenir la plantation d’arbres en Wallonie ? PlantC vous propose de soutenir des projets de plantations locaux pour un impact positif sur la biodiversité près de chez vous ! C’est ce qu’a fait la chocolaterie de Lonzée via son opération « Banquise de Lonzée ».

Créée en octobre 2020 à l’initiative de 3 co-fondateurs, PlantC se définit comme une entreprise à impact. Aricia Evlard, l’une des co-fondatrice, revient sur l’origine de PlantC et ses missions :

« Notre parcours professionnel nous a amené à être au contact des agriculteurs. Nous en sommes arrivés au même constat. D’une part, nous étions face à la volonté des agriculteurs de planter mais nous nous sentions impuissants quant à la concrétisation rapide de leurs projets (temps, expertise, moyens). C’est pourquoi nous avons souhaité nous engager dans l’opérationnel et nous inscrire dans l’action.

Nous sommes tous les trois animés par la même conviction, celle de l’urgence d’agir au travers de plantations. Les preuves scientifiques du réchauffement climatique nous imposent de préparer la résilience de nos territoires ruraux et contribuer aux grandes luttes environnementales de la décennie. Le mécanisme de contribution financière que nous avons imaginé permet de mobiliser rapidement les entreprises et les citoyens pour agir en faveur de la biodiversité et de la séquestration du carbone au sein des fermes belges.»

Quel est votre mode de fonctionnement ?

Nous jouons un rôle de chef d’orchestre pour coordonner les projets de plantation. Nous avons pu constater que les agriculteurs n’avaient pas le temps (ni parfois les compétences) de concrétiser leurs projets. De plus, ils ne disposent pas toujours d’une trésorerie qui leur permette d’engager des fonds pour l’achat de plants et leur mise en œuvre. Notre dispositif permet de surmonter ces difficultés puisque nous nous chargeons du diagnostic de terrain et des conditions particulières des devis pour trouver des prestataires, organiser le calendrier de plantation, etc. Nous travaillons dans le respect des pratiques durables, locales et productives : taillis, haies, aménagements agroforestiers, miscanthus, vergers, etc.»

Quelles sont les motivations des agriculteurs à se lancer dans des projets de plantation ?

« Plusieurs déclics peuvent être à l’origine de leur démarche. Certains agriculteurs sont en conversion bio, d’autres veulent limiter le risque d’érosion de leurs sols, d’autres sont convaincus de l’importance d’aller vers un système alimentaire différent, pour leurs petits-enfants. Pour les exploitants d’élevage, le bien-être animal est très important aussi. C’est le cas de Vincent et Viviane Georges, éleveurs à Serinchamps qui ont fait le choix de convertir une partie de leur exploitation en agriculture biologique. Les 65 arbres fruitiers de variétés anciennes plantés dans sa ferme d’élevage vont non seulement apporter de l’ombre aux vaches laitières mais aussi intégrer une diversification axée sur la valorisation du fruit. »

Concrètement, comment le projet de Vincent et Viviane Georges a-t-il été financé ?

« L’année dernière, la chocolaterie de Lonzée, Cocoatree, a lancé une opération « Sauvons la banquise » avec pour objectif de contribuer à la plantation d’arbres grâce à l’achat de morceaux de banquise en chocolat. Cocoatree n’était pas la seule entreprise contributrice mais le succès de l’opération a été tel que différents projets ont pu être financés, comme celui de Vincent. A Lonzée, l’action banquise a bénéficié du soutien des commerçants et des élèves des deux écoles. L’une d’elle a même organisé une marche parrainée avec le soutien des parents. La sensibilisation et la communication sont essentielles pour mobiliser les contributeurs. Cela démontre aussi comment chaque entreprise peut s’impliquer avec nous et ce, de manière originale. »

Du coup, qu’est-ce qui motive les contributeurs et en particulier les entreprises ?

« Contribuer à la séquestration du carbone et au développement du maillage écologique dans l’environnement direct est un élément important mais ce n’est pas le seul. Les entreprises sont également sensibles à l’implication de leur personnel dans leur politique de responsabilité sociétale. Tout le monde se sent concerné par notre ruralité. Dans le cas de la chocolaterie Cocoatree, la gérante était déjà engagée dans une démarche éco-responsable en limitant les emballages et en utilisant du chocolat équitable. Cette action s’inscrit dans la continuité d’une réflexion globale. »

Ce qui motive aussi les entreprises en travaillant avec PlantC c’est de pouvoir agir aussi sur leur propre foncier en y réalisant des aménagements en faveur du climat et de la biodiversité. On joue le rôle de chef d’orchestre également pour leur projet.

Que retenir de ces expériences ?

Notre projet a été créé en parallèle de la stratégie « Yes We Plant » et ce mouvement régional soutient donc aussi les ambitions telles que portées par PlantC. Il ne faut pas oublier qu’en plus de la pertinence environnementale, Yes We Plant envoie un signal fort à une grande diversité de professionnels : pépiniéristes, entrepreneurs, fournisseurs de matériel de protection. C’est l’une des conséquences positives de cette politique ! ».

Contact :

Aricia EVLARD
Coordinatrice PlantC

Tél. +32 (0)498 550 755

Mail : a.evlard@planc.be

Retour aux actualités