Entretenir ma haie, mes arbres

Pourquoi tailler ?

Pourquoi tailler.JPGLa plupart des végétaux n'ont pas besoin qu'on les taille pour vivre. On taillera si la croissance d'arbres ou d'arbustes a été mal évaluée à la plantation, ou si des haies deviennent gênantes pour le voisinage ou le passage. On souhaitera peut-être donner plus de vigueur à un arbre pour l'esthétisme. Tailler un vieux fruitier peut l'encourger à produire de plus gros fruits. Eliminer les branches présentant des maladies est aussi une forme de taille. Dans certains cas, la taille peut aussi limiter certaines espèces plus compétitives et garder ainsi une haie diversifiée. Et si l'on taillait haies et arbustes pour se chauffer ? Tailler répond donc principalement à des besoins humains ! Quelle que soit les raisons qui vous poussent à le faire, voici quelques informations à savoir :

 

 

Tailler et respecter les végétaux

La taille des haies a lieu de préférence entre novembre et février, en dehors des périodes de floraison et de fructification des arbres, quand la végétation est au repos.
Il est possible de tailler en respectant la physiologie des arbres ou arbustes ainsi que leur port. On parle de taille "raisonnée" lorsqu'elle est correctement dosée, adaptée à l'essence taillée et qu'elle répond à un besoin précis. Quelques principes de base :
•    La croissance d'une plante ne stagne jamais. Si elle ne peut plus pousser, elle meurt. Tailler n’est donc nécessaire que pour redynamiser des végétaux dont la croissance « s’essouffle ».
•    Pour respecter la nature du végétal quand on le taille, il faut comprendre la manière dont il se ramifie et fleurit.
•    Une taille sévère d'arbustes sains entraine une forte croissance de rameaux verticaux.
•    La suppression de quelques rameaux permet de redynamiser la pousse des bois conservés. Inversement, réduire fréquemment les rameaux d’une haie permet de densifier la structure.

 

Tailler en respectant la faune

Tailler en respectant la faune.JPGLes arbres et les haies sont des refuges et une source de nourrissage pour de nombreuses espèces animales. Ils accueillent aussi les oiseaux nicheurs du printemps jusqu'à la mi-août. Ne taillez donc pas vos arbres, arbustes ou haies du 1er avril au 15 août. En zone agricole, il est d'ailleurs interdit de tailler entre le 1er avril et le 31 juillet.

Travaillez par tronçons de haies : échelonnez le travail sur plusieurs périodes ou même années pour ne pas priver la faune de toute source d'alimentation ou tout abri. Vous pouvez par exemple tailler 20 à 25 % chaque année pour avoir une rotation de 4-5 ans.
Vous pouvez aussi laisser des arbres de haut-jet au sein d'une haie, pour leur intérêt paysager, de biodiversité ou patrimonial !

 

Premières années

Les trois ou quatre premières années, il est important de dégager l’herbe et les plantes semi-ligneuses poussant au pied des plants.

 

Densifier une haie

Taillez une haie et renforcez notamment son efficacité brise-vent. Plusieurs techniques :

 

Tailler un fruitier

La taille des arbres fruitiers est complexe et demande une certaine expérience. La conduite d'un verger demande un suivi et, par conséquent, un investissement important pour tailler durant les premières années suivant la plantation pour assurer la bonne mise à fruit de l'arbre. [plus d'infos ?] L'asbl Diversifruits dynamise un réseau d'acteurs autour des vergers de variétés anciennes en Wallonie. Elle forme et certifie des planteurs et élagueurs de vergers pour préserver la diversité fruitière en général.

 

Produire du bois-énergie

Produire du bois-énergie.JPGPour optimiser la récolte de bois, il est conseillé de laisser pousser les arbustes durant 5 à 10 ans si l’on souhaite une valorisation en plaquettes et 10 à 20 ans pour une valorisation en bois bûche, avant de procéder à l’élagage, à l’étêtage des arbres têtards ou au recépage des arbustes, selon les espèces.

Déchiquetés, bois et branches issus de l’entretien des haies peuvent être utilisé en "plaquettes bocagères" comme combustible pour alimenter les chaudières biomasses.

En savoir plus : www.valbiom.be

 

Produire du bois d'œuvre

Les arbres destinés à produire du bois d’œuvre subiront d’abord une taille de formation. Cette taille s’arrêtera lorsque la bille de pied (la partie du tronc située entre la souche et les premières branches) aura atteint la hauteur désirée.

Ensuite, des élagages réguliers formeront un tronc valorisable de minimum 4 m de longueur. Les arbres agroforestiers bénéficient de conditions de croissance favorables comme des sols plus profonds qu’en forêt et de pleine lumière. Ils présentent alors une croissance plus élevée qu’en forêt avec une exploitation possible dès 30 à 40 ans.

 

Produire du paillage

Utilisez les tailles de haies broyées et déposez-les aux pieds des haies ou arbres fraichement plantés. Voilà la technique du paillage. Vous permettrez aux plants de garder une certaine humidité, de limiter la concurrence avec les autres plantes et de constituer une litière qui régénère également le sol et sa micro-faune. Comme le font les feuilles et branches mortes qui tombent au pied des arbres en forêt. A discuter toutefois pour les fruitiers. Les campagnols peuvent trouver un abri dans ce paillage et abîmer les racines des arbres. Comment protéger vos plants.