L’érable sycomore est dangereux pour les chevaux !

Vous souhaitez planter de l’érable aux abords d’une pâture utilisée par des chevaux ? Ceci vous concerne.

Pouvez-vous distinguer l'érable sycomore des trois espèces d'érables présentes dans nos régions ? Ne le confondez-vous pas avec le platane ? Voilà une question à se poser lorsque l'on souhaite planter des érables aux abords des lieux de vie de chevaux.

L’érable sycomore est très toxique pour les chevaux. L’ingestion de plantules ou de graines cause une souffrance très élevée chez l’animal, voir entrainer la mort (myopathie atypique). Il est donc très important d’éviter d’en planter dans les zones proches d’enclos à chevaux, voire à proximité de prairies qui pourraient servir comme pâtures à des chevaux à l’avenir.

De manière générale, il est donc préférable d’observer un principe de précaution et d’éviter de planter cette essence. A la place, on peut opter pour l’une des deux autres espèces d’érables que l’on trouve naturellement dans nos régions : l’érable plane ou l’érable champêtre, ces deux espèces étant tout à fait inoffensives pour les chevaux.

Cet article d’Equipédia vous aidera à faire la différence : L’érable sycomore : une espèce d’érables toxique (ifce.fr)

Pour aller plus loin, consulter :
- Portail de l’Université de Liège sur la Myopathie : connaître les mesures de prévention, découvrir des vidéos explicatives, déclarer un cas, consulter les derniers rapports scientifiques, participer au système d’alerte…
- Foire aux questions (FAQ) sur l’alimentation et la gestion des équidés ainsi que la gestion des pâtures afin de réduire le risque de myopathie atypique.

Merci pour nos chevaux !

Retour aux actualités